Chien pourri – Minets baroudeurs, allez on les lit !

Publié par

Ne me parlez jamais de livres z’avec histoires tristes d’animaux. Elles me font cauchemarder ! Heureusement, j’ai des assistants lecteurs qui gentiment m’évitent ces chagrins. Comme cette huit ans, passant un soir de par chez moi, et qui tombe sur Joyeux Noël Chien Pourri !, une aventure du toutou tout pourri qu’elle connaît bien.

couverture chien pourri

Elle le lit, puis me dit : « Marrant, très marrant, mais toi ça te plaira pas, les bêtes ont la vie dure et les enfants sont pas très gentils ! ». Prudente  je l’écoute et, hop, je préfère mettre entre mes paluches un nouvel album qui vient d’arriver chez le Si Tu Veux : Le Chapitaine.

madeleine chapitaine

C’est l’histoire d’ un marin que ses collègues appellent z’ainsi car c’est un fou de félins. Son bateau en est blindé, farci, truffé !

chapitaine

Ensemble ils voyagent et nagent dans le bonheur. Le bon Chapitaine / i-rencontre une gentille reine / i- lui file ses chats pour la remercier des diamants qu’elle lui offre à gogo / les chats pleurent de quitter leur bon Chapitaine / l’aventure continue / mais, ouf, ils se retrouvent tous à la fin… Ma lecture me fait soupirer d’aise, et je suis fière de moi. Et oui, j’ai même pas chouiné à la page de la séparation du Chapitaine et de ses chats.

Chapitaine

Serais-je enfin prête à lire des histoires un peu plus dures ? Alors je commence l’histoire du Chien Pourri de Noël.

madeleine chien pourri

Prudemment, j’entame sa lecture par la dernière page. Là, on me raconte que ce gentil chien et ce gentil chat, dont personne ne veut le soir du 24, débouchent dans leur habitat de poubelle fétide une bouteille… vide pour fêter dignement Noël.

page chien pourri

« Mais c’est atroce ! », crieuuuu-je… à ma comparse de lecture. « Un soir de Noël tu te rends compte ? Deux animoooos à qui le père Noël, le vrai, n’apporte même pas un thermos de jus de viande rôtie !!!!! ». Agacée, la lectrice fan des livres du Chien  Pourri, lève les yeux aux ciel : « C’est une histoire, et les histoires ça n’a pas besoin d’être toujours MERVEILLEUX ! ». Agacée moi z’aussi, je lui tourne le dos, et me replonge dans mon charmant livre de tendres chats, de gentille reine et d’homme bon. Les illustr’ sont excellentes, le texte est pimpant, un sourire béat se dessine sur mes lèvres.

Page Chapitaine

Alors, au lieu de m’installer dans un sac poubelle pour y déboucher une bouteille vide, je décide de clore ma soirée de lecture en buvant un petit verre de ti-punch, tout bien concocté par une grand-mère amie des îles lointaines, parfait pour me faire rêver d’une « Croisière s’amuse » en compagnie de Chien Pourri, du chat Raplapla, et du Chapitaine qui m’inviterait à sa table !

5 comments

  1. Ah c’est vrai, je confesse, la bonne humeur de Chien pourri m’aide à supporter tant de cruauté… (la faute à ma grand-mère qui m’a fait lire très jeune les aventures de monsieur Pickwick :D)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s