J’ai les « vrais » seaux du conte!!!!

Publié par

Bon, dans les nombreuses bizarreries de ma vie voilà qu’un jour, ayant besoin d’un seau pour laver mon sol de maison, j’ai trouvé sur le net le contenant qui, esthétiquement, ferait mon bonheur : un seau ancien… en bois. En fait ce n’était pas un mais deux seaux que j’ai dû acheter car ces mini barriques étaient en fait des seaux de puits, inséparables l’un de l’autre. Pas grave, que je me suis dit, j’en offrirai un… Mais bien sûr, c’était sans compter sur les émotions que de simples seaux ont réussi à me communiquer !

Bon, pour le test d’étanchéité, ça a buggé : l’un d’eux fuyait ! Alors, pour me consoler, cette fille là qui porte les seaux avec tant de prestance m’a raconté ce conte chinois :

Une vieille possède deux grands seaux, qui lui servent à aller puiser de l’eau à la rivière. Mais l’un des seaux fuit, alors que l’autre non ! Et, à chaque fois, après le trajet de la rivière à la maison, le seau qui fuit n’est plus qu’à moitié rempli d’eau ! L’affaire dure des mois et des mois. Le seau qui ne fuit pas est tout fiérot d’accomplir aussi bien sa tâche, alors que l’autre a honte de lui en voyant toute cette eau s’échapper en chemin ! Il confie son désespoir à la vieille qui lui dit : Sais-tu pourquoi il y a tant des fleurs sur ton côté du chemin alors qu’aucune ne pousse de l’autre côté ? Eh bien, quand j’ai vu que tu n’étais pas tout à fait étanche, j’ai semé des graines que, chaque jour, sans le savoir, tu arrosais sur le chemin du retour. Ainsi poussent des fleurs que je prends tant de plaisir à regarder quand je vais chercher de l’eau. Sans toi, tel que tu es, jamais je n’aurais pu avoir autant de beauté autour de moi…

Bien sûr je me suis empressée de raconter ce merveilleux conte à deux gus passant par chez moi.

Après les avoir testés, ils ont confirmé. Oui, j’avais bien les vrais seaux du conte qu’il était impossible de séparer. Alors j’ai proposé de couper l’eau à la maison pour aller chaque matin s’approvisionner à l’une des nombreuses sources de Paris. Semer des graines ? Fleurir Paris ?

Ah, Ah, et les voilà qui se battent pour porter le seau qui fuit !

6 comments

  1. un beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. un blog très intéressant. je reviendrai. N’hésitez pas à visiter mon blog. au plaisir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.