Rire gras c’est pour ce mardi-là !!!!

Publié par

Mardi gras est bientôt là. Et voilà qu’en feuilletant un bulletin Freinet, datant de février 1955*, je tombe sur un délicieux récit avec une amusette que j’ai trop envie d’essayer.

Maman faisait des crêpes, des beignets et des croustillons. Pendant qu’elle avait le dos tourné, je découpai un rond de carton blanc, le mis dans la pâte et le plongeai dans l’huile chaude. Personne, hors moi, ne pouvait savoir l’astuce. Au dessert, chacun fut copieusement servi. Ce fut mon père qui, sans hésitation, mordit à belles dents dans le beignet au carton. Il fit une grimace qui déclencha le rire général et le fit sourire, enfin, lui aussi.

Et zou, je prépare un bon bol de pâte à croustillons que je laisse reposer toute la nuit. Tôt le matin je découpe un rond de carton à l’arrache pour préparer l’« astuce » décrite par le petit écolier dans son récit.

Je fais cuire mes croustillons en glissant ma rondelle dans l’un d’entre eux.

Voilà qu’en sort une platée de délicieux beignets que saupoudre de sucre glace une familienne pendant que je me prépare à quitter la maison pour aller bosser.

Et zou, je l’aperçois qui en prend un, et YEEEES (oh j’y crois pas !), elle est tombée sur le beignet au carton !!!! Pas vu sa grimace (comme celle du papa en 1955) mais entendu son cri  « Mais c’est quoiiiii ce bout de papier ?!  » Suis vite revenue sur mes pas, pris en photo le rond de carton mâchouillé.

Puis j’ai envahi les oreilles de la fille-au-beignet, en lui expliquant la raison de ce papier frit « Tu comprends, un jour je suis tombée sur un texte… une petite merveille…. et puis ce mot crouuuuuussssstillon, il m’a tellement émotionnée, et cet écolier Freinet, sa charmante farce…  » Blasée, elle a pris un autre beignet et a tout simplement déclaré : « En tout cas tes croustillons sont bien croustillants ! »

*(revue Freinet/ La gerbe enfantine/ 1955 )

4 comments

  1. Ha ha je pense que je n’oserai pas le rond de carton par contre bien tenter par ta recette peut on l’avoir??merci d’avance…

    1. Impératif le rond de carton! Et voilà la recette !
      préparation : 10 min – Repos : 1H – Cuisson 10 minutes
      Ingrédients : 200 gr de farine – 15 gr de levure de boulanger – 7,5 cl de lait entier – 1 cuillère à café de sucre cristallisé – 10 cl de bière blonde – 1 oeuf (blanc et jaune séparés) – 25 gr de beurre – 1 pincée de sel – du sucre glace (pour la dégustation)Délayer la levure dans le lait tiède sucré.Verser la farine dans le mélange et ajouter le jaune d’oeuf, le sel, la bière et le beurre fondu. Battre le blanc d’oeuf en neige bien ferme et l’incorporer délicatement à la préparation. Couvrir d’un linge et laisser doubler de volume (environ 1H).
      Faire chauffer de l’huile, dans une petite poêle. Quand l’huile est chaude , à l’aide d’une cuillère à soupe, prélever un peu de pâte et la faire tomber dans la friture. Laisser le beignet dorer dans l’huile, environ 1 à 2 minutes de chaque côté.
      Egoutter sur papier absorbant et servir avec du sucre glace!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s