Jeu de raquettes et mauvais coup!

Posted by

Vous ne le savez peut être pas mais Charles VIII était un homme bon et tolérant avec les gens humbles, tels que ses serviteurs et autres petites gens. Hélas, ceux-là n’étaient pas conviés au sport de riches, le Jeu de paume, top-tendance à cette époque.

Notre Charles (le vé-3 z’i), lui, il en était raide dingue ! Et vla-ti pas qu’un jour de 1498, il court assister à un match dans une salle du château d’Amboise. Voilà ce que nous raconte Philippe de Commynes* : « La porte en était très basse, et, malgré que le roi fût petit de taille, il s’y heurta le front. Un peu étourdi de ce coup, sans toutefois s’arrêter, il regarda longtemps les joueurs et parla même à plusieurs personnes ».

buvard

Pour la suite, j’abrège… Quelques instants plus tard, le type il commence à délirer, à dire n’importe quoi et personne ne s’en occupe ! Tout à leur match, les nobles laissent crever le malheureux dans un coin de couloir. Vers neuf heures, à 27 ans, le Charles il expira. Et avec lui finissait la ligne directe des Valois qui avait duré cent-dix-neuf ans et comptait sept rois : Philippe VI, Jean II, Charles V, Charles VI, Charles VII, Louis XI et Charles VIII. C’est ça que je raconte au roi de la raquette en DIY, celui qui me montre son dernier bricolo du moment.

Bien sûr, ensuite, je n’ai qu’une idée en tête : relancer le Jeu de paume. La règle : se renvoyer la balle sans qu’elle ne tombe dans le camp de l’adversaire qui, dans ce cas, marque 1 point. Et je bricole un tas de raquettes ! (Pas besoin de tuto si vous voulez faire comme moi…)

raquettes

Je les teste avec les petits de la crèche où je passe de temps en temps.

crèche raquettes

crèche

crèche

Me voilà avec un bon groupe de rois de petite taille que, durant toute la séance, j’appelle, bien évidemment Oscar VI, Jean VIII, Léon XI… des rois qui s’amusent beaucoup mais, ouf, ne se cognent pas la tête !

*Psst le super buvard que j’ai trouvé dans un vide-grenier a un peu déconné avec le récit de l’écrivain de cette époque, mais grâce à lui j’ai découvert la triste fin du Charles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s