Dînette de bois et maths font bon ménage !

Publié par

Le jeu de dînette est-il à ce point ancré dans nos gènes ? Voilà ce que je me demande quand je reçois cette photo prise cet été dans une maison familienne.

dînette

La fillouche, avant de partir pour un bon deux mois de grandes vacances, avait rangé sa chambre, puis créé cette installation artistique éblouissante! Bien sûr, avec sa « mum » on n’a pas enfoncé les portes ouvertes en disant « Comme ils sont gâtés les enfants d’aujourd’hui… ». Non, on a juste constaté que cette 9 ans, encore grande joueuse à la maison et brillantissime en maths à l’école, devait avoir un cerveau sacrément bien organisé  pour avoir réussi à faire un truc aussi « Karré ». On a résumé le tout en disant « Et oui là, en direct, on voit bien les bénéfices du jeu dans le bon développement d’un enfant ! ». Avec cette « mum » on a aussi joué à la machine à remonter le temps en évoquant tous les jeux de dînette que ses deux enfants avaient faits avec ce genre de jouets, ceux qui, indémodables, sont depuis toujours vendus chez le Si Tu Veux.

Premiers jeux de faire semblant avec les demi œufs « durs ».

œufs bois

Ou avec les bons gâteaux de bois qui leur ont appris à trancher « comme pour de vrai », à comprendre ce qu’est une moitié, un quart.

fraisier bois

foret noire bois

Jeux de marchande et de faux sous qui les ont aidés à compter en euros.

caisse enregistreuse

Jeux de cuisine qui leur ont permis de se poser de sacrés problèmes quand il s’est agi de répartir des aliments dans des assiettes avant de les faire chauffer l’une après l’autre.

jouet micro onde

Jeux de bois, jeux excellents pour additionner, fractionner, peser, comparer, compter, calculer, en jouant comme ça leur plaît… Ne serait ce pas là la méthode la plus douce pour devenir un fort en maths ? Moi je dis oui, mais à une condition : que les parents ne soient pas trop vite « soûlés » par le jeu… où il n’est pas rare d’être obligé de manger 22 fois de suite une part de gâteau de bois !

5 comments

  1. Oh comme je suis d’accord avec votre conclusion : j’ai bricolo-cousu des sachets de thé/tisane/ce qu’il veut à mon fils il y a quelques années pour compléter sa dinette. Depuis je ne compte plus le nombre de tasses que j’ai dégusté avec la plus grande délectation !

  2. Alors mon ado2 qui est un gros gourmand a plutôt appris très vite à compter en voyant arriver les plats sur la table pour déterminer combien de côtelettes ou de saucisses par personne 😉 Son frère, l’artiste, fan de dinette, me laissait des plateaux de petit déjeuner plus beaux que nature près de l’oreiller, la première chose que je voyais en ouvrant les yeux les matins d’anniversaire… Souvenir ému ! Merci la dinette !

    1. et merci de nous faire partager ces bons souvenirs ! En effet compter en saucisses me semble une excellente méthode , ah ça donne envie de lancer une nouvelle pédagogie-charcuterie !!!!

  3. Tout à fait ! Nous avons dégusté d’innombrables repas et gâteaux en bois, en sable, en plastique, lorsque nos enfant étaient petits et nous voilà à recommencer de plus belle avec nos petits-enfants. Ma petite Juliette, à qui je viens d’offrir pour ses 2 ans des aliments en bois à découper, me les sert inlassablement, proprement coupés comme il faut. Mes petits-fils jumeaux de bientôt 6 ans, ont reçu eux, une dinette Mac Do et se font un plaisir de composer pour moi des big mac sur mesure : Sans fromage pour toit Mamie, mais avec beaucoup des cornichons… Profitons de ce temps qui passe si vite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s