Déguisement de princesse, vite fait, vite porté…

Posted by

Pauvres garçons ! Jamais vous ne connaîtrez la volupté que nous, les filles, ressentons quand nous revêtons l’atour indispensable d’une reine, d’une princesse, d’une fée : la traîne ! Simple bout de tissu qui donne de l’allure, de l’allant, nous fait dresser le cou, cambrer légèrement le dos, un simple bout de tissu à rêver !

La familienne-fille, grande connaisseuse du déguisement de princesse en tout genre, a joué un fameux rôle quand il s’est agi de poser pour la photo de la traîne de satin que je venais de fabriquer.

traine princesse

Fallait que, sur la photo, on voie la longue, très longue longueur de la traîne soyeuse. Fallait aussi qu’on sente que le tissu suivait tous ses mouvements. Alors la follette a décidé  de monter à un arbre. Drôle d’idée qu’on s’est dit. Mais elle était si gracieuse notre reinette en jean et soierie, accrochée à sa branche, qu’on l’a laissée faire sa fantaisie. Qu’on l’a prise en photo ainsi.

deguisement princesse

Peut être avez vous sous la main une folle-dinguette du même genre et un bout de doublure, du ruban et de l’élastique. Alors je vous explique comment j’ai fait cette traîne :

  • J’ai posé sur une table 1 m 50 x 70 cm de tissu de doublure, 2 m de ruban de satin (largeur 5 cm) et 50 cm d’élastique (largeur 25 mm).
  • J’ai replié le ruban de satin en deux pour former un fourreau de 2 m x 25 mm et je l’ai cousu.
  • J’ai coupé l’élastique à la dimension du tour de tête de la follette et je l’ai enfilé dans le fourreau de satin.
  • J’ai froncé le satin. J’ai cousu les deux extrémités de l’élastique ensemble puis j’ai fermé le fourreau de satin au point de surjet.
  • J’ai assemblé avec des épingles la couronne de satin à la traîne par leur milieu.
  • J’ai cousu solidement au point de surjet.
  • On peut aussi la décorer avec de la peinture pour tissu.

Bon, et puis pour que les garçons ne se sentent pas « de reste », faut leur conseiller de passer chez Si Tu Veux. Il vient d’y avoir un arrivage de casques de chevaliers qui semblent tout droit sorti d’une armurerie du Moyen Age ou empruntés aux acteurs de la  série Kaamelott. Résultat, personne ne résiste à les essayer… Heureusement le ridicule ne tue pas !!!!!

One comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s