Bricolage écolo et d’herbage

Posted by

C’est l’aprèm’, les gaminous sont en mode traînaille et chapouillage. Faut que ça cesse, alors j’annonce le jeu :

– On dirait qu’on n’aurait ni balle, ni pistolet à eau, ni bulles, ni échasses, cerceau, frisbee, DS, barbie, playmo…

– Alors comment on ferait pour s’amuser ? On jouerait à la bagarre ?

– Non car dans notre groupe de joueurs il y en a un qui est trop fort et qui gagnerait tout le temps !

– On jouerait à ni oui ni non ?

– NON ! Ah zut j’ai déjà perdu, c’est bien pour ça que je veux pas y jouer !

Voilà z’alors que je propose aux gnomes de s’amuser à la baston-fleurs, à préparer de la farce végétale, et du collier bien bô. YES ! k’on me dit et puis je pars à la cueillette avec eux en vue d’une activité enfants nature extra !

On déplume une branche de pin de ses longues aiguilles. Je cueille deux fleurs fanées avec des étamines. On se griffe les jambes pour cueillir dans un fossé des fruits d’églantier. Il y en a un qui pleure car il s’est piqué dans les orties…

Bricolons, jouons MAINTENANT !

collier aiguilles

1. Collier d’aiguilles de pin

On enfile la partie pointue de l’aiguille dans le petit capuchon de la partie opposée pour former un anneau qu’on ajoute à un autre pour faire un long collier (psst… moi pour conserver le collier longtemps, je pose un petit anneau de scotch là où se rejoignent les deux extrémités de chaque aiguille de pin).

2. Combat d’étamines

On joue à deux avec pour chacun une fleur fanée avec des étamines. Les 2 joueurs s’affrontent en croisant leurs étamines de façon à arracher l’anthère (c’est le petit bout en velours au bout de l’étamine !) de la fleur de l’adversaire. Dès qu’une anthère est arrachée, on reprend une étamine dans sa fleur. La partie se termine quand un des joueurs n’a plus d’étamines pour combattre.

3. Poil à gratter farce-maison

On fabrique du poil à gratter ou gratte-cul en ouvrant les fruits bien mûrs de l’églantier et en les conservant dans une petite boîte hermétique. Suffira juste de glisser les graines recouvertes de petits poils « à gratter » dans le dos ou la main d’une victime.

Ben voilà qu’il ne me reste plus qu’ensuite à prodiguer quelques bons conseils :

  • Le poil à gratter on ne le glisse pas dans les draps des parents, ni dans le t-shirt du papy au moment de partir se balader en voiture.
  • Les fleurs on ne les cueille jamais sans autorisation.
  • La résine de pin ça tâche les vêtements. On cueille des aiguilles en faisant attention de ne pas se coller « de partout » !

Ouf, maintenant à moi la sieste dans la chaise longue … avec la main qui gratte… ah le gratte-cul c’est vraiment chatouillant… longtemps !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s