Empreinte de main, jeu d’un moment ou souvenir pour toujours ?

Publié par

L’amusement du moment chez Si Tu Veux consiste à s’essayer au Pin Art, fameux jeu culte. Sur le tableau à clous où l’on peut faire une sculpture en 3 D, des mains de toutes tailles font leur apparition.

À 12h15 la grosse mimine d’un touriste allemand bien costaud qui a montré à ses enfants comment marchait le jeu, s’expose. À 15h55 l’adorable paluchette d’un familien venu jouer dans SON magasin, me ravit. Zut, 5 minutes plus tard, trois trentenaires qui glandent dans le magasin s’intéressent à la chose. La petite main que j’aimais bien disparaît. Elle est remplacée par… rien. Ces trois bêtas n’ont pas réussi à laisser leur empreinte ! Gênés, persuadés d’avoir fait une grosse bêtise en ayant effacé la main précédente, ils s’enfuient du magasin en silence !!!!!

pin art

Ces mains éphémères me donnent l’idée de rechercher les photos d’un excellent bricolage de l’été dernier. Il était inspiré du kit à empreinte en plâtre pour main de bébé que je conseille à ceux qui veulent à tout prix un cadeau de naissance original et qui dure.

Allez on bricole un truc qui duuuuure ! Faut préparer du mortier. Faut pas qu’il soit liquide. Faut qu’il ait la consistance d’une purée (une vraie, pas de la mousseline !). Faut demander à un titi de placer sa main les doigts bien écartés au centre du bac à mortier.

empreinte main

Après, on lui crie dessus en fronçant les sourcils : « Bouge pas ! » qu’on lui dit, et puis on fait pression (bien fort !!) sur sa main pour que l’empreinte soit profonde. Ensuite on soulève la main du titi (bien vite et d’un coup sec !) et on la lui lave avant qu’il ne s’essuie sur son t-shirt. Quand l’empreinte de main est sèche, on la démoule. C’est au tour d’un autre enfant ou du chien de faire son œuvre de mortier.

Quand on a plusieurs plaques et un jardin, on poursuit l’activité empreintes en faisant un petit chemin de dalles et de mimines. Faut creuser la terre afin que seule l’empreinte, une fois placée, apparaisse.

main platre

Faut bien sûr placer les dalles dans l’ordre de l’âge des enfants. Le chemin des mains devient alors une curiosité, un site pittoresque, visite obligée de tout visiteur… Amusant souvenir où, quand les mains sont nombreuses, on les confond. « Non celle-là c’est la mienne », « Non c’est ma main, elle est plus large que la tienne ». Seul le chien est sûr de reconnaître la sienne… mais lui il s’en fiche, il passe juste par là pour aller lever la patte, plus loin dans la forêt !!!!

One comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s