Jeu de cerceaux, de hula-hoop…

Publié par

Pourquoi ai-je à chaque printemps le même coup d’énervement ? C’est à cause de ces fichus hula hoops !

Et oui, ces cerceaux de plastoc, essentiels jeux de plein air, sont moches et giga encombrants. J’essaye donc toujours de les planquer dans un coin du magasin. Mais l’engin est pervers… Y’en a toujours un qui me glisse des mains, qui roule là où je ne veux pas. Et quand les fameux cerceaux sont enfin rangés, un petiot les repère aussitôt, en attrape un puis le laisse traîner par terre. Et voilà que je me prends le pied dans l’anneau géant en courant répondre au téléphone !!!!

Bon, je ne suis pas sûre de vraiment vous intéresser avec mes problèmes existentiels hula houpiens… Passons donc à quelque chose de bien mieux en faisant avec ces fameux joojoos une course d’obstacles et d’anneaux. Un truc bien chouette pour un anniversaire thème jeux olympiques.

Le jeu des anneaux

4-12 ans

2 équipes de 4 enfants ou plus

4 cerceaux

On aligne les cerceaux en les posant très près les uns aux autres au centre de la pièce.

Au signal de l’animateur, qui chronomètre le temps de jeu, la première équipe démarre d’une extrémité de la pièce. Elle doit franchir les cerceaux (entrer dans un puis en sortir) le plus rapidement possible, sans les toucher, pour rejoindre le mur opposé. Puis revenir à son point de départ. Mais attention, les joueurs de chaque équipe doivent s’accrocher par le bras les uns aux autres, ce qui rend la course d’obstacles bien rigolote et top difficilotte !

L’équipe qui fait le meilleur temps est la gagnante !

Dès qu’un joueur met le pied sur un anneau, toute l’équipe retourne au départ.

Bon je sais vous allez me dire qu’avoir 4 hula hoops chez soi c’est pas évident ! J’ai donc une solution.

Le brico perso :

Un vieux tuyau d’arrosage ou un bout de gaine électrique en PVC  peuvent très bien faire l’affaire en coupant 4 bouts de 190cm de long, à relier avec du sparadrap.

Bon, reste plus qu’à photographier le fameux rond…Voyons si la belle mosaïque de Monsieur Faccina, celui a fait le sol de l’Opéra de Paris et de la galerie Vivienne, met en valeur la chose ?

mosaique galerie vivienne

One comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s