Fête d’enfants : de colin maillard au jeu de l’âne

Publié par

Tiens, cela faisait longtemps que je n’avais pas fait un petit cours d’histoire du jouet ! Allez zou, souvenons-nous, « hommageons » la très légendesque histoire du chevalier Colin.

Chevalier Colin

Le nom du jeu « colin maillard » viendrait de Jean Colin- Maillard, un guerrier Hutois (ville de Huy), ayant combattu le comte de Louvain au Xe siècle et qui, ayant eu les yeux crevés au cours d’une bataille, continua à se battre, frappant au hasard tout autour de lui.

Il y a aussi cette version :

Ce Colin-là, Robert le Pieux l’aurait envoyé flanquer une raclée à un vassal qui ne payait pas ses impôts. Colin, célèbre pour son habileté au maillet – et c’est pourquoi on l’appelait le maillard- engagea la lutte avec ses hommes, frappant à coups redoublés sur tous les soldats défendant le château du vassal. Mais voilà qu’à deux doigts de la victoire, il se prend une volée de flèches qui lui crève les yeux ! (Aie, Aie, qu’est ce que ça devait faire mal !) Mais Colin est couuuuurageux ! Il continue de combattre « à l’aveuglette » jusqu’à tomber mort d’épuisement. En souvenir d’une telle bravoure Robert le Pieux institua alors un tournoi de chevaliers qui, les yeux bandés, se jetaient l’un contre l’autre avec une lance émoussée… Puis ce sera au tour des enfants de se prendre au jeu. Dès le Moyen Age, ils imitent le capitaine Colin Maillard et les chevaliers, en inventant des jeux où l’on se poursuivait les yeux bandés.

Colin Maillard

Les variantes des jeux de Colin Maillard sont nombreuses. En voilà une, trouvée dans un livre de jeux datant des années 1930, idéal pour remporter un franc succès lors d’un goûter d’anniversaire ou d’un pique nique en famille cet été !

1. « Le colin maillard fourchette » et sa ritournelle

Vite et sans trichette

Pique fort et droit

Au bon endroit

La règle

Poser au centre de la table dans un plat à gratin ou une barquette en alu, des tranches de pommes, des cubes de pain, des marshmallows, des grains de raisin. Les yeux bandés, chacun « armé » d’une fourchette chante la ritournelle, puis essaye d’attraper un morceau pour le manger !

2. « Le colin maillard de l’âne », déjà à la mode dans les années 1930

Jeu de l'âne DjecoLe jeu de l’âne de Djeco est une animation d’anniversaire impec lors d’un goûter d’enfant. J’y rajoute la petite ritournelle que chaque enfant devra dire avant de partir coller sa queue le plus près possible des bonnes grosses fesses de la bête !

Porte au brave animal

Qui là-bas se pavane

Son ornement final

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s