Le jeu coopératif développe l’esprit d’entraide

Publié par

Il y a des parents qui ne savent pas encore ce que c’est qu’un jeu coopératif. J’ai décidé de m’occuper de leur graaaave manque de savoir !

Pour faire simple je vous ai concocté un « tweet » (140 caractères maxi) sur le jeu coopératif le plus connu, le Jeu du verger :
Le corbeau gourmand veut attraper les cerises accrochées dans l’arbre sur le plateau de jeu. Les joueurs s’entraident pour l’en empêcher. Le gagnant sera : le corbeau ou… tous les joueurs.

Petite histoire bien ordinaire pour convaincre d’offrir à vos enfants des jeux coopératifs :

Deux enfants (que je vais nommer durant l’histoire Tip et Top), 7 et 5 ans, jouent au jeu de l’oie
– 14h05
Dès le début de la partie Tip fait la moue, car après avoir joué à pile ou face, c’est Top qui joue le premier
– 14h08
Tip doit passer un tour, il fait une tête d’enterrement.
– 14h09
Les sourcils de Tip se froncent, ses mâchoires se crispent car Top vient de faire un double six. C’est horrible !!!!! le pion de ce « minus » avance à toute vitesse sur le plateau de jeu et en plus Tip sourit !!!!!
– 14h09 minutes et 12 secondes
Catastrophe, Tip se sent maudit ! il vient de sortir un 1 au dé ! Cela renvoie son pion au départ. Le voilà qui pète carrément les plombs, il part en pleurant dans sa chambre !!!!! ! !

Dans une situation de ce type, le parent a le choix :
• Soit il râle contre le mauvais joueur, son partenaire pleure parce qu’il n’a plus personne avec qui jouer…. Bref l’ambiance est joyeuse…
• Soit il considère que son enfant doit avant tout apprendre à se maîtriser
Le jeu coopératif est alors pour lui la meilleure des méthodes d’apprentissage. Cela amènera son « mauvais joueur chéri » à prendre plaisir à jouer sans compétition

Jeu coopératif
Le Jeu du corbeau (Haba)La plupart des jeux coopératifs sont des jeux de plateau
Il n’y a pas de perdant, pas de gagnant
Ils s’adressent à des enfants entre 2 et 8 ans

Le jeu du verger de la marque Haba et celui du Loup de Nathan sont les plus connus.

4 comments

  1. merci pour l’info, je suis entrain de faire une sélection de très bons jeux de société pour un prochain billet et n’oublierai pas de parler du 1000 b

  2. Mon premier 1000 Bornes aussi est un jeu coopératif : on doit faire avancer la famille pour qu’elle arrive avant que le directeur de l’école ait fermé les portes. C’est la famille ou le directeur qui gagne, les enfants jouent ensemble pour la famille.

  3. Mon fils a « le verger » d haba et il a adore car il n’a pas la sensation d’échec. Il joue contre le corbeau et ca lui plait beaucoup!
    Quand j etais enfant, je n’aimais pas trop le sjeux de societe car perdre me saoulait alors qu’avec ce type de jeu, il n’éprouve que du plaisir! Et c’est le principal…

  4. Ces jeux sont très instuctifs pour les nouveaux apprenants à l’ initiative coopérative. Mais je pense qu’il faut songer à adapter cela aux réalités paysanes.Tout en penant en compte les contraintes du milieu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s