Encore des cadeaux … de roi ! 

Publié par

En dehors de la période de la Révolution française, la tradition de la galette des rois fut, jusqu’à aujourd’hui, une fête qu’aucun ne voulait manquer… rois, reines et princes compris.  

En lisant sur Gallica l’historique de cette tradition, avec son lot d’anecdotes, je tombe sur un bout de journal pour enfants, datant de 1805. Il m’apprend que lorsqu’on avait la fève à cette époque il ne suffisait pas de choisir sa reine*, il y avait d’autres obligations …  

« En voilà un agrément d’aller dîner en ville le jour des rois. Si on est le roi, il faut offrir un gâteau ou un cadeau la semaine suivante … »

Je me chope immédiatement cette tradition que je ne connaissais pas. Kom’ ça chez nous le 6 janvier le roi*, en plus d’élire la reine de la fête, devra aussi choisir qui aura la tartelette ou la bricolette-cadeau le 13 du mois.

Ah, je sens que cette animation pour la galette va donner lieu à de sacrés amusements. Oui, nous ferons tous des yeux de bambi à notre roi*pour avoir ses faveurs !  

*Roi ou reine selon qui découvrira la fève

2 commentaires

  1. Une des traditions en vigueur est que le roi et sa reine doivent payer la galette suivante. Étant, depuis peu, le seul homme de mon service, et donc quasi certain d’être bombardé roi à tous les coups (même si une reine peut parfois choisir sa reine), ma première décision royale sera l’abolition de ce privilège 😉.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.