Quand on en a gros sur la patate !

Publié par

Le journal mural est un incontournable de la pédagogie Freinet. J’y retrouve toute cette attention aux autres, sans jamais faire marcher les enfants “à la sanction“.

Le journal mural est un simple papier blanc fixé au mur de la classe, à la portée des enfants. Il est accompagné d’un crayon afin qu’ils puissent à tout moment écrire librement ce qu’ils ont à dire concernant la vie en communauté et ses petits désordres. Tout ce qui est écrit sur le journal doit être signé et il est interdit d’effacer ce que l’on a marqué. Ainsi chacun assume tout ce qu’il dit, et ces “critiques“ vécues en direct servent ensuite à débattre avec“ l’accusé“ lors de la réunion hebdomadaire où chaque “méfait“ est analysé par l’ensemble de la classe.

Rien que pour le plaisir voici quelques critiques chopées dans un journal mural Freinet datant de 1960.

Là ce sont les petits de maternelle (aidés par les plus grands pour l’écriture)

  • Critiques à Gillou qui abîme les pieds de fèves pour en manger (Tous)
  • Je critique Janot qui passe par la fenêtre de la classe (Claudine)
  • Je critique Xavier qui cueille des cerises chez le voisin (Sylviane)
  • Je critique ceux qui vont près du poêle (Gillou)
  • Je critique Elisabeth qui me donne des coups de poing quand je passe (Evelyne)
  • Sévères critiques à Xavier qui fait des croches-pattes en classe (Freddo)
  • Critiques très sévères à Xavier qui n’arrête pas de crier et de glisser sous les tables le soir en classe (Cécile)
  • Je critique Marc qui lance des tomates (Gilles)

Et voilà celles des plus grands

  • Je critique Alain Gérard qui me jette par terre pour prendre la corde et qui profite que mon pain et mon fromage 
sont sur le mur pour manger mon pain et me dire : la crotte (Ariane)
  • Je critique Freddo qui m’enferme dans les W.C. (Paul)
  • Je critique Alain Sebag qui passe les dessins de mon livre de vie au stylo à bille pour s’amuser (Paul de 
Segrais)

À la grande réunion de fin de semaine, celui ou celle qui a été nommé(e) président(e) pour la séance lit les critiques, puis accusants et accusés débattent, s’expliquent. Les autres enfants donnent aussi leur avis, sans que cela soit pour autant un tribunal. Car, durant ce temps, c’est la parole qui est reine, et les sanctions sont inexistantes. Ainsi, en fin de séance, tous sortent heureux. Les accusant, satisfaits de s’être déchargés de ce qu’ils avaient sur le cœur, les accusés contents d’avoir pu discuter des faits, d’avoir envisagé de faire mieux la prochaine fois, et tous convaincus que l’humain, même le plus gentil, peut parfois avoir des réactions surprenantes… telles que lancer des tomates sur les autres dans la cour de récré !

Alors, bien sûr, je ne résiste pas à lancer l’idée chez des jeunes familiens réunis durant ces vacances. Vite, accrocher une feuille sur la porte de la cabane, sans oublier le crayon, puis laisser la journée passer avec ses joies de s’amuser ensemble, en espérant qu’il y aura quelques critiques à émettre …  Eh bien voilà!

Ce que j’ai oublié de dire, c’est que sur le journal mural Freinet on peut aussi râler contre les adultes. Eux, par contre, n’ont pas le droit d’écrire sur le journal. Mais ils peuvent quand même se défendre lors de la réunion. Ouf !

4 comments

  1. Je suis persuadé que cet outil est très intéressant dans un contexte aussi bien familial qu’institutionnel. De plus est, qu’il soustrait la sanction au profit de la discussion.
    Par contre, je trouve que l’adulte fait aussi parti du groupe et doit avoir la possibilité d’inscrire ses critiques ! Avec, cela va de soi, un minimum de pédagogie et de bon sens.

  2. J’adore cette idée, je trouve ça tellement intéressant de montrer aux enfants que certaines de leurs actions peuvent embêter ou faire souffrir les autres… Bien plus utile que la sanction ! Après, j’imagine qu’il faut être un minimum formé pour éviter que ça tourne au tribunal populaire, non ?

    1. oui faut avoir le talent pour savoir quand intervenir mais je fais confiance aux enfants, je teste ça bientôt dans une école avec des CP , je suis impatiente de les voir réagir à ma proposition!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.