Fables en action !

Publié par

 J’ai souvent remarqué que les enfants aiment bien qu’on leur lance des “pistes“avant de plonger dans leurs jeux d’imagination. Et les marionnettes-gants sont parfaites pour accompagner ces jeux-là car, même les  les plus jeunes, les manipulent très facilement.

Z’aujourd’hui je raconte une fable ancienne à un gus passant par ici, “Le lion, le loup et le renard“. Je l’arrange en fonction des marionnettes-gants qui me tombent sous la main quand je me balade dans la shop. J’ai bien un loup mais point de renard! Je le remplace dans “ma“ fable par un beau croco bien dentu…

La fable

Le lion, roi des animaux, tombe malade. Tous les animaux sauvages viennent lui rendre visite, sauf le crocodile. Le loup en profite alors pour dire du mal de lui au roi.

– Il ne t’aime pas, cela lui est bien égal que tu sois malade…

Mais voilà que le crocodile apprend ce qu’a dit le loup au lion. Il court voir le roi.

– Où étais-tu, vilaine bête sans cœur ? lui demande le lion

– J’étais parti en quête d’un remède pour Sa Majesté, répond le crocodile qui a une petite idée derrière la tête en disant cela

– Et qu’as-tu trouvé pour me guérir ? demande le lion, intéressé.

– On m’a conseillé le remède suivant : un morceau d’oreille de cet animal que voilà, dit le crocodile rigolard en voyant le loup arriver

Le lion assène alors un coup de griffe au loup, mettant en sang son oreille … sans malheureusement que cela ne le guérisse. Et le crocodile dit au loup qui couine de douleur :

– Toi, si tu veux ne plus avoir affaire à moi, la prochaine fois que tu visiteras le roi, pense à retenir ta langue

Je répète ma fable plusieurs fois de suite à la demande du gus (qui adore les histoires). Je rends z’aussi le loup encore plus vrai en lui « ensanglantant » l’oreille  avec un post-it rouge froissé.

Puis je m’éloigne et je le vois s’emparer des marionnettes loup et croco pour entrer dans l’histoire avec « ses jouets vivants »

Une drôle d’histoire qu’il assaisonne à sa façon. À la morale de la fable il adjoint la sienne : « Que le plus fort gagne ! » Et zou, ça se bastonne sec entre les deux compères. Et NA, je ne vous dirai pas qui a gagné !

2 comments

    1. ah mince je connaissais pas cette version, dans la mienne le lion extrait un osselet du poignet du loup d’un coup de griffe , c’est assez violent- ET un coucou à la spécialiste des contes que j’ai rencontré cet été ici !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s