Labo de jeu et enfants bluffants

Posted by

J’ai créé mon labo de jeu ! Niché dans un local « bof-bof », mais si-tant tellement délicieux par l’ambiance qui y règne, que le reste on s’en fout ! Ce labo, où je propose à une dizaine d’enfants entre 7 et 12 ans des tas de trucs à fabriquer, tels ceux que vous trouvez sur ce blog, me rassure, me fait oublier les « destructeurs d’enfance ». Vous savez, ceux qui n’arrêtent pas de dire que les enfants d’aujourd’hui « Ils font que jouer à des jeux vidéos », « Ils ne sont pas concentrés », « Plus rien ne les intéresse, sauf leur téléphone » et tout le toutim dans ce genre là…

Ces râleurs, j’aimerais tant les emmener à la rencontre des enfants créateurs du lab’jeux. Qu’ils les voient découper et rouler des feuilles de papier, construire des grandes boules avec des assiettes en carton, parler anglais en déconnant grave avec des gobelets de plastoc, froisser des boules de papier puis entortiller des fils de laine pour faire des balles …

activite gobelets

activite pelote

activite balle

Ces genss, j’aimerais qu’à l’heure du déjeuner, quand  je me gave avec les enfants de boissons aux mille saveurs chimiques et d’un délicieux plat franco-africain cuisiné par une mum’ du coin, ils puissent goûter à notre bonheur d’écouter les « discours » qui disent combien ils aiment ce qui se passe dans notre ruche en pleine activité.

dejeuner

Ces humains tristounets, j’aurais aussi aimé qu’ils soient là quand, en fin de journée, au moment de se quitter, le directeur de l’association qui m’accueille  a annoncé que la « Moi » elle habitait pas dans leur banlieue, pas dans leur quartier … qu’elle habitait Paris !!!!

– Oh c’est pas vrai ! qu’ils se sont exclamés, elle vient de loin !

Puis quand il a dit qu’en plus elle prenait le RER (en effet « là bas » quand on a pas de voiture on est souvent en galère) pour venir bosser au labo avec eux… alors là, il y a eu un blanc. Puis un gus de 7 ans s’est adressé à moi pour me dire :

– Moi, si tu veux, je te paierai le ticket pour les prochaines fois !

Mmmh, comme c’est étrange, à ces moments-là, la fatigue accumulée durant la journée, pchhhht, elle s’envole. Et c’est avec un sourire béat que je suis revenue à Paris… en RER !

One comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s