Art urbain à la ramasse et anecdote parisienne

Publié par

Ah, l’art c’est beau, que je me dis en admirant, un matin, les œuvres peintes la veille sur les palissades du chantier des Halles. Je les prends en photo.

art 1

art 2

Je parle aux artistes qui s’attaquent à un autre bout de palissade. Je photographie leur matos.

matos

Je leur dis que demain matin, quand ce sera fini, je viendrai admirer.

Et le lendemain…

« Ah, c’est collant ces trucs !» que me dit un ouvrier. Le type est en train d’arracher toutes les œuvres ! Bien sûr, je ne suis pas la seule à interroger le  vandale. « Vous êtes sûr que vous ne vous êtes pas trompé d’emplacement à nettoyer ? » qu’on lui dit en lui montrant le panneau placé à côté des « ex » 6 œuvres qui gisent à ses pieds, déchiquetées.

panneau-mairie

Le type il ne répond pas, il arrache, il tire, il foule avec ses pieds les grandes fresques peintes pour les compacter. Alors je réfléchis pas – j’y va vers le tas- j’en prends une brassée que j’emmène jusqu’à la galerie Vivienne qui est à dix minutes de là.

galerie-vivienne

Mad-Vivienne

Bien sûr, comme on me l’a appris petite, j’ai gardé durant le trajet mon air le plus détaché, du genre « Oui, c’est normal de se balader le matin avec un fatras d’œuvres d’art froissées dans les bras ». Et les Parisiens, ces êtres si parfaits dans leur habitude de ne s’étonner de rien, ont fait eux aussi comme s’ils ne voyaient pas ce qu’il y avait d’étrange à cela… Et hop, les peintures arrachées et maltraitées  sont maintenant prêtes à vivre leur seconde vie, galerie Vivienne.

Oui je vais en faire des œuvres d’art et d’incohérence* pour le Si Tu Veux, des montagnes pour les figurines de bois, des routes pour les voitures miniatures, des flots bleus pour les animaux aquatiques z’é mécaniques … L’art quand il me tombe dans les bras me donne des envies créatrices !

art 3

Pour info : hier soir les artistes étaient de re-belote d’œuvres. Ils étaient très contents de savoir que j’avais récupéré un bout de leurs trucs / j’ai noté le blog de l’un d’eux, et pour découvrir l’art incohérent* pratiqué antan galerie Vivienne c’est par ici

6 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s