Table des saisons, un rituel tout naturel

Publié par

Voilà qu’une envie de parler saison m’incite à aller faire un tour côté pédagogie Steiner, pour y piquer à la source un bien bon rituel : celui des tables de saisons.

C’est kouaaaah ça ? C’est un emplacement choisi dans la maison, table, bout d’étagère, bord de fenêtre, que l’on fait « beau »  pour célébrer la nature et les fêtes de l’année. Et cela, saison après saison. Une installation qui apprend tout naturellement aux enfants à se situer dans le temps qui passe. Une sorte de base qui rappelle à tous la saison du moment, et incite à chanter, à lire des histoires, à faire des recettes, des jeux, en accord avec la période de l’année en question.

Et ça intéresse les enfants de quel âge ? La table des saisons plaît à tout âge.

  • À un an on fera participer le bébé en lui faisant admirer les belles choses qu’on a installées là pour lui
  • À deux ans, petiot commencera à sélectionner dans ses « trésors » de cailloux et de feuilles ramassés au parc, ceux qui auront leur place dans le décor.

table raisin

  • Entre 3 et 6 ans, les titis aimeront aider à la réalisation des éléments décoratifs de la table des saisons (napperons de papier découpé, animal en pomme de pin ou en marron, branchette avec des feuilles en papier…).
  • À 7-8-9-10 ans, on s’amusera à ajouter de temps en temps un petit quelque chose en plus sur la table des saisons pour voir qui s’en apercevra le premier.

table poupées

Et c’est ainsi que le rituel s’installe, et que tous, petits ou grands, deviennent  accros à ce bout de nature et de créativité qui vit au rythme des saisons dans la maison.

On peut aussi piquer l’idée de ces « bocaux de saisons », remplis mois après mois.

bocaux des mois

Et toi marchande t’en fais une de table des saisons ? 

Ah que oui ! C’est même une de mes dernières nouveautés : une étagère de saison, toute magnifique et étonnante, installée dans une des vitrines de Si Tu Veux. Glands, bouts de bois, lichen, araignée momifiée, figue sèche, trônent là où le passant s’attend à voir du beau jouet de bois. Mais, une fois l’étonnement passé, je vois bien que le plaisir s’installe, qu’il se régale à déguster son bout de saison d’automne, à célébrer la nature en plein Paris. Et ça bien sûr, ça me plaît. Alors, comme-moi, faites entrer la table des saisons dans votre maison, ou à votre travail. Remercier la nature en faisant de temps en temps un petit clin d’œil  aux pépins du premier raisin mangé, à la feuille folle qui a raté sa teinture d’automne, mmmmhhh, comme ça fait du bien !

7 comments

    1. il faut se balader et ramasser ce qui nous inspire, moi en septembre ce sera des sarments de vigne et des noisettes fraîches, le mois prochain sûr qu’il y aura des pommes de pin et des glands, pour novembre je ferai un plein pot de marrons, en décembre ce sera des graines de lentilles qui germeront en grimpant contre les parois du bocal…

  1. Oh c’est extra ça ! ça me plait bien. Chez nous, chaque année nous faisons un bac sensoriel avec des éléments naturels d’automne : feuilles, pommes, marrons, noix et noisettes, citrouille…. Mais l’idée de laisser les différentes choses exposées tout au long de l’année, c’est une bonne idée (encore une !). Merci !

  2. Chouette idée, d’habitude je me contentais de mettre les marrons ramassés dans une assiette… On va essayer de faire mieux cette année!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s