Recette trash pour goûter éco

Publié par

Vous êtes peut-être un de ces gensssss hyper organisés qui font finir un paquet de biscuits à leurs titis avant d’en ouvrir un autre. Vous avez peut-être des enfants parfaits qui aiment tous la même marque de gâteaux.

Ben, chez nous, c’est tout le contraire. Y’a celui qui aime les Figolu, l’autre qui, après une passion pour les Prince, s’amourache des Roudor avant de soudainement les détester ! Et les paquets entamés s’empilent dans le placard. Et puis il y a les biscuits « gueules cassées », ces fonds de paquets qui reviennent tout explosés d’un pique-nique ou que l’on retrouve sous le siège de la bagnole au retour d’une virée à la campagne.

Et les voilà qui s’empilent, toutes catégories confondues dans une boîte en fer. Bien sûr qu’on va les manger. Oui, mais quand ? Oui, mais comment ? Alors, un jour, constatant l’étendue du stock de biscuits cassés, rejetés, fatigués, je m’attaque à la chose pour une recette de goûter bien trash. Je sors tous les biscuits en question, je casse ceux qui sont encore présentables, je les dispose en vrac dans une assiette, je jette par dessus le tout deux paquets de mini bonbons, et j’annonce la surprise à l’heure du goûter : « Aujourd’hui, je vous ai préparé une brisurade »

brisurade

Oh, comme le mot plaît ! Oh, comme la règle que j’adjoins à la bouffette dégueu emballe les convives participants à la collation ! On mange une brisure et on a droit à trois mini bonbons, et ainsi de suite jusqu’à ce que l’assiette soit vide.

L’inventivité enfantine prend alors le dessus. « Est ce qu’on peut faire une triplette en mangeant trois brisures et ensuite 9 bonbons ? » J’accorde cet ajout à ma règle de base, doublette, triplette mais pas plus, ke je dis ! Et puis voilà que les brisures se croquent, les unes après les autres. « Oh, je suis tombé sur un morceau de galette saint Michel », s’exclame l’un comme s’il avait découvert un trésor ! L’autre enfourne des brisures de Petits Beurres ramollis avec gourmandise, alors que ceux là d’habitude elle les déteste VRAIMENT car il y a des petits bouts de chocolat noir dedans, une horreur à ce qu’il paraît ! Oui, mais quand c’est une brisurade, peu importe, le jeu de goûter passe avant le goût !

Voyant l’assiette se vider, j’amène alors la note finale. Qui va rester en dernier dans l’assiette ? Un bonbon ? Un bout de gâteau ? Suspense ! Chacun parie, on en vient à manger les miettes afin que les bonbons ne soient pas les vainqueurs… Et voilà qu’après une bonne goulée d’eau fraîche les ventres sont rebondis, l’assiette est vide.

assiette vide

Je suis acclamée pour ce délicieux goûter ! L’un des convives me demande alors d’un air bien sérieux : « Dis, la brisurade, ça existe vraiment comme plat ? » « Ben, bien sûr » , que je lui réponds, en lui soufflant que c’est même un plat d’exception, qui ne se déguste qu’une fois par an, et seulement dans les maisons où habitent des parents qui éduquent bien mal leurs enfants ! Vous en faites partie ?

8 comments

  1. Chez nous, les fonds de paquets de gâteaux se transforment en croustillant pour faire un « crumble » sur un yaourt, une compote…
    Mais je retiens l’idée !

  2. oh que oui, nous en faisons partis …. manque criant d’organisation ici … en plus la brisurade n’avait pas été pensé et tout ça finissait aux poules ! merci pour l’idée !

  3. Bravo pour ce billet très gouteux! Et je jure de ne pas faire de brisurade trop souvent, afin que cela reste un vrai gouter d’exception!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s