Fête de l’école, fête de famille !

Publié par

Pour tous les enfants la fête de l’école avec son spectacle de fin d’année est un big événement. Il y a les appels aux familiens : « Dis grand-mère, tu viendras à mon spectacle ? ». Il y a le plaisir d’être costumé, le trac qui fait trembler les guiboles des grands CM au moment d’entrer en scène. Chez les plus petits, c’est l’inverse : ils se mettent souvent en mode zombie et font un peu ce qui leur plait… dur pour la maîtresse ! J’aime cette ambiance, j’aime voir la fierté de ces acteurs d’un jour…

Et puis il y a les parents actifs, ceux qui ont monté la scène, les stands de jeux, ceux qui sont chargés de la sono ou qui organisent la loterie qui permettra de financer des sorties l’année prochaine.

Tiens, voilà que je me dis que c’est le moment de vous passer un jeu avec lots, qui m’a bien plu quand je l’ai découvert. J’avoue ne l’avoir jamais vu dans une fête, mais il fait partie de ces jeux traditionnels de kermesse que je me dois d’installer sur la toile pour qu’ils ne tombent pas dans l’oubli !

Le porteur de blouse

Préparatifs : Sur une blouse de maître d’école à l’ancienne, coudre entre 100 et 150 boutons (à deux ou trois à l’apéro ç’est moins la corvée que de le faire seul !).

Le jour de la fête : Durant une heure, le porteur de blouse se balade dans la cour de l’école et demande à des enfants choisis l’un après l’autre au hasard de chiffrer approximativement le nombre de boutons cousus sur la blouse. Il note à chaque fois le nom, le prénom et le nombre proposé.

A la fin de la « tournée du porteur de blouse » ce dernier monte sur la scène et annonce le nombre de boutons cousus sur sa blouse. Il cherche ensuite dans sa liste le nom de celui qui s’en est le plus approché. C’est le gagnant qui remporte bien sûr un beau lot !!!!

Paraît qu’on peut aussi faire ça avec une chaussure. Mais là c’est plus un jeu de mariage ou de cousinade. Un enfanteau déguisé en prince se balade avec une chaussure de femme sur un coussin. Les dames observent la chaussure et, si elles pensent qu’elle va à leur pied, elles demandent à l’essayer. Si la chaussure est à leur taille, la « Cendrillon » gagne un petit cadeau. Il faut ensuite changer de taille de chaussure pour poursuivre le jeu.

Ce sont ce genre de petites séquences ludiquettes et bien chouettes qui font les fêtes réussies. N’hésitez pas à les mettre au programme d’une de vos prochaines festivités !

One comment

  1. J’adore le petit film sans son… des années 60? Chez nous, à Lille, la fête c’est samedi, émotions en vue…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s