Jouets de Paris et Gens Joyeux

Publié par

Jeux à la maison

Durant cette période de ponts, de week-end touristiques à Paris, je reçois d’heureuses visites dans le magasin…

  • Des parents joyeux dans le genre de celui-ci, programmant une sacrée bonne aprèm’ de jeu : « Tiens mon schtroumpf, on va s’acheter, RIEN que pour nous deux, cette voiture à construire ».
  • Un gaminou de 8 ans, manipulant et tordant la bouche d’un de mes jeux cultes, les fameux petits masques grimages en caoutchouc, puis s’esclaffant tout en s’adressant à sa môman : « Regarde, ça c’est papa quand il est énervé ! »
  • Une bande de rappeurs bien grands, bien costauds, bien rigolant fort, bien beaux, et tellement fans de l’encastrement de bois acheté pour les 1 an d’une petite cousine que j’aurais aimé qu’ils restent toute la journée avec moi. YO !
  • Un américanoss tordant me déclarant d’une voix grave, après avoir choisi le déguisement de princesse pour sa « daughter », un labyrinthe à billes pour le brother de la daughter et une ribambelle de jouets mécaniques et autres babioles funny pour les cousins : « It’s a DANGEROUS STORE ! »
  • Un couple de grands parenteaux brésiliens bluffants (apparemment Si Tu Veux a la cote au Brésil), sachant repérer tous, mais vraiment tous, les meilleurs machins choses trucs du magasin pour les rapporter à leur flopée de petits enfantôs de Sao Paulo.
  • Deux Chuiches s’engueulant au sujet de l’achat d’un arc en bois pour un neveu. Monsieur râlant à l’idée de porter l’engin durant toute sa journée de balade à Paris, moi jouant la conseillère conjugale en proposant « le divorce pour raison d’arc »… Femme suisse me répondant en rigolant : « Ah madame, ça fait 44 ans que je le supporte, alors vous savez … » avant de quitter le magasin… l’achat effectué… le Suisse placide portant son arc… la Suissesse me faisant un clin d’oeil  amusé

Jeux au jardin

Et puis voilà que je m’arrête d’écrire ce billet pour répondre à une dame et ses acolytes :

–         Il ne vous reste plus de mouche mécanique ?, me demande-t-elle.

–         Et non, il ne reste que des cafards, lui réponds-je.

Dame navrée

–         On ne vient pas souvent à Paris, mais à chaque fois on vient vous voir… pour vos célèbres bestioles.

Monter à paris pour les mouches de Si Tu veux… Ensemble on  pouffe de rire… Bon stop, marchande ! Arrête ce billet ! Ceux qui l’ont lu ont compris :

Le jouet ça rend joyeux !!!!!

5 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s