Notre-Dame au cœur de nos conversations

Publié par

Ce matin, comme j’arrivais dans une école, les CP, bien au fait de l’actualité, savaient tout sur le grand feu de Notre-Dame / Quand je déboulais z’ensuite dans le Si Tu Veux, le gardien de la galerie Vivienne, le livreur de DHL, voulaient eux aussi me parler de la triste soirée qu’ils avaient passé devant leur télé à regarder les images du désolant incendie à Paris.

Moi, de mon côté, malgré la tristesse, je n’ai pu m’empêcher de feuilleter le livre “Paris s’amuse“. Fallait que je retire le pion de la cathédrale avec l’image de Notre-Dame et sa flèche.

Ce petit pion, je voulais aujourd’hui le mettre dans les mains de titis passant par ici !

Une gentille fillouche m’a d’abord prêté ses doigts tout en me disant qu’elle était là-bas hier soir… Une autre jeune touriste allemande elle aussi a participé « au shooting impromptu ».

Un autre, plus terre à terre, a crié « aïe, ça pique ton truc ! »

Et là, de la tristesse, on est alors passé au rire !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.