Reste assis au restaurant… ou je te croque tout cru, mon enfant !

Publié par

occuper enfant restaurant

– Dis mère-maman, pourquoi je dois rester assis quand je suis au restaurant ?

– C’est pour ne pas te mettre dans les pattes des serveurs mon enfant.

– Dis mère-maman, pourquoi il faut attendre au restaurant ?

– C’est parce que c’est difficile quand on cuisine dans un restaurant de faire à manger pour tout le monde en même temps mon enfant.

– Dis mère-maman, pourquoi tu me fais les big eyes ?

– C’est parce que j’en assez que tu me bourres les tibias de couuuuuups de pieds mon enfant. GRRRRR ! GRRRRR !

Et oui, occuper un enfant au restaurant, c’est parfois sportif. ! Alors, bien sûr, on peut les « esseuler » en leur donnant l’iPod du parenteau à tripatouiller si le service est un peu lent. On peut aussi se distraire comme ça :

  • Jouer à trouver dans le menu le plat que titi ne mangerait pour rien au monde.
  • Goûter les condiments du bout des doigts, en les classant par ordre de préférence.
  • Demander son bic au serveur pour dessiner des yeux, nez, bouche sur le bout des doigts de votre titi. Il fera la conversation avec ses marionnettes à doigts.
  • Faire un genre de questionnaire de Proust, façon miam miam : si tu étais un légume, tu serais ? et si tu étais un ogre qui mangerais-tu ? et si tu étais un restaurant serais-tu un fast-food, une pizzeria, un resto de poissons ?
  • Demander à titi son top 3 des parfums de glace préférés, des boissons, des légumes…
  • Compter tout : le nombre de serveurs, le nombre de clients, le nombre de chaises, de tables…
  • Faire des bonhommes en mie de pain, la maman, le papa, l’enfant, et puis jouer avec.
  • Transvaser à l’aide d’une paille de l’eau d’un verre à un autre (oui d’accord, ça on le fait pas dans un resto 3 étoiles !).
  • Faire du pistolettage d’yeux… Vous savez c’est quand on joue à se fixer dans les yeux et le premier qui cligne a perdu…
  • Couper un morceau de pain en tout petits morceaux et faire des dessins de miettes dans l’assiette.

Et puis il y a bien sûr le jeu culte, petit, silencieux, qu’on peut sortir de sa poche : j’ai parlé de la chenille magique, nommé Wriggly. Le Monsieur patate dont les éléments se piquent très bien dans un bout de pain ou les yeux riboulants à coller sur la serviette en papier sont aussi parfaits pour les moments d’attente… Mais encore faut-il être un parent prévoyant, truc qui ne me ressemble pas !

Et puis voilà que l’autre jour, en allant me prendre un café au salon de thé de la galerie Vivienne, je croise deux gaminous. Ils sont pile dans le sujet de mon billet ! Ces deuss-là sont en train de complimenter après leur repas  la « maîtresse des lieux ». « C’était très bon… même excellent ! », lui disent-ils. Ah le resto c’est vrai que ça sert aussi à s’initier à l’art du compliment. Tiens, ça je n’y avais pas pensé !

3 comments

  1. Ah mais quel dommage que je ne sois pas tombée sur ce chouette billet quelques jours plus tôt !
    Nous avons affronté cette épreuve du restaurant avec nos deux petites filles plusieurs fois pendant notre semaine de vacances, et ces idées sympathiques auraient pu nous sauver la mise !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s