Éco- jeu d’imagination

Publié par

Ce jeu “du dehors“ remporte toujours un grand succès chez moi … et pas uniquement parce que le matériel de jeu est un bonbon ! La friandise sert ici à installer le silence, pour ce jeu où l’on sort de sa peau d’être humain pour devenir insecte, arbre, oiseau… 

On commence par la distribution de bonbons (mini bonbons au miel, à base de nectar de fleurs mellifères, évidemment !) et on part en promenade-nature. Tout en laissant fondre le bonbon dans sa bouche (fameuse aide à la concentration), chacun s’imagine en train de sautiller, de voler, de se nourrir d’eau et de lumière comme l’un de ces êtres vivants que l’on vient de croiser ! 

Bien sûr avant la première « transformation «je guide un peu les novices :

– Si tu te vois PAPILLON, il faudra sortir ta trompe pour butiner le nectar des fleurs, chercher un bon coin pour te reposer, pourquoi ne pas aussi  t’imaginer bébé blotti dans ton cocon  dans les orties … 

– Si tu te vois ARBRE, tu devras commander à ton « cerveau- racines » de bien étirer tes branches vers la lumière, de puiser l’eau du sol pour la faire remonter dans tes branches…

– Si tu te vois MERLE, tu te déplaceras par petits bonds pour aller prendre un bon bain de soleil, te gaver de vers de terre ou chanter en poussant des cris d’alarme dès que tu sentiras un danger…

Le jeu de « changement d’identité » se termine quand la totalité du bonbon de chacun a fondu. Et les langues se délient, et chacun raconte son aventure « : « Quand j’étais ARAIGNÉE j’aimais bien courir sur la toile comme sur un trampoline !  Je me sentais tout léger… » dit l’un. 

« Moi j’étais COCCINELLE et, j’ai eu la peur de ma vie quand un enfant m’a posé sur sa main, je me suis vite envolée et cachée dans les herbes » dit un autre  

En se concentrant à fond sur la vie d’un être vivant par l’imagination, sûr qu’on y portera ensuite plus  de respect et d’intérêt, évitant tout geste maladroit risquant d’effrayer ou de blesser…

Les feuilles ont été ramassées au sol dans les jardins du Palais Royal, le merle en bois et les coccinelles en verre viennent du Si Tu Veux !  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.